L’algorithme monstrueux d’Instagram 😈

L’algorithme monstrueux d’Instagram 😈

L’algorithme monstrueux d’Instagram 😈

Facebook le grand méchant loup des réseaux sociaux, a racheté Instagram en août 2012. Le grand manitou a donc la main sur les deux réseaux les plus populaires et utilisés au monde (ouf ils ne possèdent pas encore Youtube). Il y a plusieurs mois de cela, les influenceurs utilisant l’outil, se sont rendus compte d’une baisse de visibilité importante : le nouvel algorithme d’Instagram rentrait dans le game. Décryptage, analyse, solutions, (ouh on dirait C8)… En avant !

Profil du suspect //

Instagram est une application mobile (version desktop uniquement pour consultation) qui permet d’éditer, de publier et donc de partager des photos / vidéos. Chaque utilisateur dispose d’un fil d’actualités sur lequel il visualise les photos des personnes qu’il suit. Chaque utilisateur a aussi un mur sur lequel se trouve le contenu publié.

Via Simply measured
Quelques chiffres utilisateurs (de 2017) :

– Chaque mois, 800 millions d’utilisateurs actifs

– Chaque jour, 500 millions d’utilisateurs actifs

– 6 Millennials* sur 10 sont présents sur l’app

– 4,2 milliards de « likes » par jour

– 150 millions de comptes utilisent l’option story (par jour)

Quelques chiffres entreprises (de 2017) :

– 15 millions de comptes entreprises

– 80% des marques postent au moins une photo/vidéo par semaine

– 2 millions d’annonceurs actifs par mois

– 1/3 des stories les plus regardées ont été publiées par des marques

– 80% des utilisateurs suivent des entreprises sur Instagram

Initialement l’application fonctionnait de manière chronologique. C’est-à-dire que vous pouviez visualiser les publications dans l’ordre chronologique de leur mise en ligne. Instagram a mis en place un nouvel l’algorithme en 2017, qui annulait cette démarche chronologique, mais venait privilégier les publications ayant le plus de likes, de followers, d’impressions, de commentaires. L’objectif était de proposer du contenu toujours plus ciblé et pertinent pour ses utilisateurs. Mais aussi de venir faire un grand tri dans les comptes inactifs, spams, robots. En supprimant ces comptes, des influenceurs ont vu leur nombre de followers baisser. C’est ce qui leur a mis d’ailleurs la puce à l’oreille. Puis par la suite, des analystes ont étudiés le sujet, observant que presque 70% du contenu créé n’était pas visible.

J’en parle au passé car… La grande nouvelle ? C’est qu’une mise à jour de cet algorithme va être déployé. Ne nous emballons pas, il reste du même acabit, pas de grand changement. La démarche est toujours de vous proposer un fil d’actualité sur-mesure et personnalisé à votre profil. À abonnements semblables, il sera possible d’avoir un fil d’actualité totalement différent, car il sera basé sur l’analyse de votre comportement par le passé sur l’application. Instagram assure que leur objectif principal est de mettre en avant le contenu de vos amis et votre famille. D’après les product leads de l’application, le nouvel algorithme permet de voir 90% du contenu de vos proches, contre 50% avec la publication chronologique. Mais comment l’application va-t-elle définir QUI sont vos proches ?

Les piliers majoritaires du nouvel algorithme sont :

L’intérêt

… Que vous portez au contenu de la personne. Si vous aimez régulièrement son contenu, alors vous ne manquerez aucun de ses futurs posts.

Le timing

… L’algorithme favorise désormais les posts les plus récents. Donc si cela fait plusieurs semaines qu’un compte n’a pas publié de contenu, vous ne le verrez probablement pas dans votre fil d’actualité.

La relation

… Si une personne commente vos photos ou vous mentionne régulièrement, alors l’algorithme va établir que vous avez une relation assez forte. Il fera donc remonter le contenu de cette personne, considérée comme une amie, dans votre fil d’actualité.

Mais trois autres piliers ont aussi été présentés :

La fréquence

… Si tu visites l’application plusieurs fois par jour, il semblerait que ton fil d’actualité soit plus chronologique, que si l’application te voit une fois par semaine.

Les abonnements

… Suivant le nombre d’abonnements que tu as, Instagram pourra te proposer plus ou moins de contenu. Si tu suis beaucoup de monde, tu ne verras pas tout le contenu qui est à ta disposition (logique, non?).

L’usage

… Que tu vas faire d’Instagram joue aussi. Plus tu viens, le plus l’application apprendra à te connaître et pourra donc te proposer du contenu !

Et c’est ici que l’article prend fin, oui oui. La suite au prochain épisode. Nous parlerons donc des possibilités qui s’offre à toi pour te différencier et des nouveautés 2018 comme #IGTV.

Retrouve Ethiq'Lab sur les réseaux !

Contact

Stéphanie Piveteau - Ethiq'Lab

stephanie@ethiqlab.com

07 89 44 08 20

Mentions Légales - CGV

Suivre Ethiq'Lab 

 

Apprendre à lire les étiquettes BIS

Apprendre à lire les étiquettes BIS

Apprendre à lire les étiquettes BIS

Avant même de lire cet article, je vous invite à consulter le premier volet qui retrace les matières qui peuvent composer votre vêtement et qui sont donc présentes sur votre petite étiquette blanche.

Justement, cette étiquette vous indique également le lieu de fabrication du produit. Alors le lieu de fabrication, c’est un peu mentir… La formulation « Made In … » ne signifie en aucun cas que 100% du produit est originaire du dit-pays. En France, il y a quelques clés d’analyse à maîtriser.

L’origine non préférentielle :

cela signifie que le pays qui sera présent sur l’étiquette est le dernier territoire sur lequel le produit a été largement transformé. Ce changement peut aller d’une modification du positionnement prix importante à la réalisation d’un ouvrage spécifique sur le produit.

Les labels :

nous avons vu dans l’article dédié aux labels ici, que certains d’entre eux voulaient nous assurer un produit 100% Made in France. Ces labels ont pour but de venir compléter la règle de l’origine non-préférentielle. Ils sont créés par des organismes privés et/ou des collectifs d’entreprises. Afin d’obtenir ces différents labels, il faut donc que le produit remplisse le cahier des charges imposé. Le label le plus compliqué à obtenir et donc celui qui peut vous garantir une origine française importante est : Origine France Garantie. Dans son cahier des charges, on y trouve :
– Un audit annuel est réalisé afin de renouveler le label

– 50% du prix unitaire de revient doit l’être en France

– Les caractéristiques essentielles du produit sont réalisées en France.

Bien évidemment, il est compliqué de trouver des produits Origine France Garantie pour l’ensemble de vos achats. Et puis d’autres pièces très jolies et éthiques, ne sont pas forcément certifiées par ce label. Ne culpabilisez pas, l’objectif est simplement de faire de votre mieux. C’est-à-dire apprendre à lire les étiquettes pour être conscient de votre achat et de votre comportement en tant que consommateur.

Comme l’ensemble des articles disponibles sur le Journal, celui-ci est voué à évoluer. N’hésite donc pas à me contacter si tu as d’autres pistes.

Retrouve Ethiq'Lab sur les réseaux !

Contact

Stéphanie Piveteau - Ethiq'Lab

stephanie@ethiqlab.com

07 89 44 08 20

Mentions Légales - CGV

Suivre Ethiq'Lab